LA QUATRIÈME VOIX

“Cu vein nus calau da tschintschar”… Au premières notes jazzy du single “Mona Lisa” de Fiona Cavegn, sorti en début d’année, l’oreille est forcément surprise. Mais très vite, cet étonnement fait place à l’émerveillement, tant l’artiste Grisonne réussi à donner un groove enchanteur à cette langue étrange qu’est le romanche.

La jeune compositrice utilise également l’anglais pour alimenter une pop minimaliste aux teintes néo-soul, funk et folk. Une musique qui peint des paysages que l’on imagine naturels, sauvages et préservés, ode à une Suisse diversifiée et multiculturelle.